Suivi des avancées

Deuxième réunion ministérielle de la Coalition pour le Sahel (19 mars 2021)

19 mars 2021

Communiqué informel conjoint du Secrétariat de la Coalition pour le Sahel, de la Présidence du G5 Sahel, du Secrétariat exécutif du G5 Sahel et de l’Union européenne

La deuxième réunion des ministres des Affaires étrangères de la Coalition pour le Sahel s’est tenue ce vendredi 19 mars. La séance, présidée conjointement par le Secrétariat de la Coalition pour le Sahel, le Ministre des Affaires étrangères tchadien au titre de la présidence du G5 Sahel, le Secrétariat exécutif du G5 Sahel et le Haut représentant de l’Union européenne, a permis d’entériner la nouvelle feuille de route de la Coalition. La participation importante et de haut niveau (près de soixante-dix participants) à cet exercice a une nouvelle fois montré la mobilisation des pays et institutions membres de la Coalition envers la région sahélienne.

La feuille de route adoptée lors de cette réunion est à l’image de cette ambition. Elle fixe des jalons clairs pour chacun des quatre piliers de la Coalition. Afin d’assurer la redevabilité mutuelle des acteurs, des dispositifs de suivi seront mis en place.

Les participants ont affiché leur intention de mettre en œuvre le « sursaut civil et politique » décidé lors du sommet de N’Djamena. Ils ont appelé à la mise en place de mécanismes politiques interministériels dans les pays du G5 Sahel, avec une géographie d’action définie, et à la mobilisation de tous afin d’assurer l’application effective du sursaut. Les efforts des gouvernements du G5 Sahel dans la mise en œuvre de réformes structurelles en faveur de l’Etat de droit, de la lutte contre la corruption et l’impunité, ainsi que d’une gouvernance transparente, effective et inclusive, notamment pour les femmes et les jeunes, sont au cœur de ces efforts. Le Partenariat pour la Sécurité et la Stabilité au Sahel (P3S) jouera un rôle central pour appuyer ce sursaut dans un contexte de stabilisation.

Les membres de la Coalition ont rappelé les conclusions de l’Assemblée générale de l’Alliance Sahel, qui s’est tenue à N’Djamena le 15 février. Ces conclusions seront mises en œuvre dans les actions de développement, en s’appuyant sur une approche dite territoriale intégrée.

Les participants se sont accordés sur les actions concrètes à poursuivre en matière de lutte contre le terrorisme, visant à améliorer la situation sécuritaire à travers la consolidation de la coordination entre les différentes forces armées engagées sur le terrain et la montée en puissance des armées nationales des pays du G5 Sahel et de la Force conjointe du G5 Sahel, avec les moyens requis. L’importance du respect des droits de l’homme et du droit international humanitaire, et de l’amélioration des relations entre la population et les forces de défense et de sécurité, a été soulignée.

Les ministres ont enfin évoqué le transfert du Secrétariat de la Coalition à Bruxelles et son internationalisation L’évolution de la Coalition lui permettra d’assurer la mission de suivi des conclusions de la feuille de route, qui a été confié au Haut-Représentant de la Coalition, SEM Djimé Adoum, et de renforcer la coordination avec le Secrétariat exécutif du G5 Sahel, le Secrétariat du P3S et l’Alliance Sahel, dans le respect des rôles de chacun. L’ensemble de ces engagements fera l’objet d’un premier bilan lors du Sommet des Chefs d’Etat de la Coalition qui devrait se tenir à l’été 2021.

Crédit photo : Jonathan SARAGO / MEAE
What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail